Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 16:07

Un week-end de travail, des jours à récupérer, et hop c'est reparti pour une journée en amoureux et son lot de film au ciné, avec pour commencer : La Stratégie Ender.

 

Synopsis

 

Dans un futur proche, une espèce extraterrestre hostile, les Doryphores, ont attaqué la Terre. Sans l’héroïsme de Mazer Rackham, le commandant de la Flotte Internationale, le combat aurait été perdu. Depuis, le très respecté colonel Graff et les forces militaires terriennes entraînent les meilleurs jeunes esprits pour former des officiers émérites et découvrir dans leurs rangs celui qui pourra contrer la prochaine attaque. Ender Wiggin, un garçon timide mais doté d’une exceptionnelle intelligence tactique, est sélectionné pour rejoindre l’élite. A l’académie, Ender apprend rapidement à maîtriser des manoeuvres militaires de plus en plus difficiles où son sens de la stratégie fait merveille. Graff ne tarde pas à le considérer comme le meilleur élément et le plus grand espoir de l’humanité. Il ne lui manque plus qu’à être formé par Mazer Rackham lui-même, pour pouvoir commander la Flotte lors d’une bataille homérique qui décidera du sort de la Terre.

(source allociné)

 

Attention Spoiler

 

Alors d'abord je suis totalement et définitivement fan de Asa butterfield (éternel Mordred).

Outre des yeux magnifique, j'éspère qu'il aura une belle et longue acrrière, chose assez difficile pour les enfants acteurs.

 

Venons en maintenant au film, donc il y a eu une guerre genre "independence day" (d'ailleurs leur méthode de déstruction du vaisseau mère lorgne largement sur le film de 1996) avec des vaisseaux ressemblant assez au faucon millenium (ça je vous l'accorde c'est peut-être juste moi) et un 'héros' est né Mazer Rackham.

 

Aujourd'hui, les grands pontes de l'armée étant à court d'idée, il recrute des gamins pour avoir des idées de stratégie plus... innovante, afin de pouvoir se défendre et/ou attaquer les aliens qui n'ont pas tenté quoi que se soit depuis les 27 dernières années.

 

Finalement ce qui n'était qu'un jeu pour eux (ce sont des enfants donc il faut que ce siot ludique de leur enseigner la guerre), se trouve être la réalité et se pose alors la question de la légitimité d'attaquer un ennemi qui n'a plus attaqué depuis plusieurs décénies.

 

Ce film est facilement transposable à un niveau beaucoup plus "terrien" avec n'importe quel conflits passé, mais est-il nécessaire d'alimenter un conflis, quand plusieurs générations sont passé sans avoir connu ce conflit?

Certes la réponse parait logique, mais le film traite la question d'un manière très interessante.

 

Bonne séance

Partager cet article

Repost 0
Published by mana Mana - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires