Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 01:49

Il y a des moments ou tenir un blog est plus facile que d'autres, et parfois des évènements nous font paraitre ce petit moment de partage bien futile...

 

Mais la vie continue et il est temps de reprendre du service sur ce blog, je sais que la traduction de MOTU est attendu (et elle viendra) mais commençons par un peu de cinéma.

 

ATTENTION SPOILERS

 

Synopsis

Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie. (source allociné)

 

Le dernier né des films Marvel est donc Deadpool.

 

Exit les super-héros, voici donc le super... vengeur, lui ne cherche à sauver personne (surtout pas à être un héros) si ce n'est sa chérie à un moment du film (parce qu'il faut bien un histoire d'amour au milieu de tout ça).

 

C'est donc l'histoire d'un gars, ancien militaire devenu mercenaire, qui suite à la découverte d'un cancer généralisé censé le tuer, décide de participer à une expérimentation qui devrait, sur le papier, lui permettre de vivre une longue et merveilleuse vie avec sa chère et tendre.

 

Oui mais voilà si c'était le cas, ce serait pas un marvel ... et là c'est le drame. L’expérimentation est en fait un expérience de pseudo-savants, plus ou moins fous pour faire ressortir le gêne mutant chez des gens qui n'ont à priori pas développé de pouvoir de mutant.

 

Notre anti-héros, se retrouve donc avec le pouvoir de guérir de n'importe quel blessure : un couteau dans la tête, une balle dans le cul (si si littéralement) et même une main en moins (coupé lui même avec une belle référence à 127 heures au passage).

 

C'est drôle (oui avec ce que je viens de décrire on dirait pas mais c'est vraiment le cas), c'est frais (oui un héros de film qui n'est pas un héros, c'est pas très courant dans les marvel et ça change un peu de tout ce qui sort en ce moment) et c'est gore (très gore même).

 

Sans compter le nombre quasi-incalculable de référence présente dans le film de Ryan Gosling à Green hortnett, en passant par toutes les piques envoyer aux X-men (avis aux cinéphiles, relevez toutes les références ciné présentes dans le film).

 

Alors oui le film est sorti avec un interdiction au moins de 12 ans, et je suis en général la première à râler de ce genre de restriction (comme j'avais eu l'occasion de râler sur la censure des affiches de Infidèles), mais là c'est justifié.

 

Ce Marvel là est pour "les grands" et l'assume dès les premières secondes du génériques (dont il ne faut pas perdre une miette), et ne relâche rien pendant tout le film (y compris la licorne, allez voir le film vous comprendrez), et même le générique de fin vaut le coup de rester jusqu'au bout.

 

Bonne séance

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mana Mana - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires